Nos conseils pour déposer un dossier de subvention Région Guadeloupe

Dernière mise à jour : 8 avr.

Besoin d'investir.... ne passez pas à côté des aides de la Région Guadeloupe #regionguadeloupe.

De 40 % à 80 % du montant de vos investissements peuvent être aidés par une subvention régionale !



Souvent, nous entendons des chefs d'entreprise nous dire qu'ils n'ont jamais fait de demande d'aide, qu'ils ont autofinancé tous leurs investissements....


Mais pourquoi ne pas faire appel aux aides que la Région Guadeloupe propose aux entreprises ?

" Parce que le dossier est difficile à remplir, qu'il faut fournir beaucoup de documents, que l'argent n'arrive qu'après plusieurs mois, que c'est toujours les mêmes qui en bénéficient "....


C'est vrai, constituer un dossier de demande de subvention demande un peu de rigueur, un peu de rédaction et des justificatifs sur vos investissements et sur votre entreprise. C'est vrai, le temps d'instruction est un peu long, entre 3 mois et un an si le dossier de subvention de la région Guadeloupe est correctement monté.

Mais c'est vrai aussi, que comme pour le loto, si vous n'en faites pas la demande, l'aide ne sera pas versée !


Que vous veniez de créer votre entreprise en auto-entreprise, en entreprise individuelle ou en société , qu'elle soit en développement ou qu'elle ait besoin de renouveller son matériel ou ses outils, vous pouvez surement bénéficier d'une subvention !


Alors si vous aussi vous préférez tout autofinancer et ne pas bénéficier d'aides, cet article s'arrête là....


Par contre, si vous souhaitez des aides pour pouvoir renflouer votre trésorerie - ce qui vous permettra de continuer votre programme d'investissements ou tout simplement à pouvoir faire face aux imprévus - cet article est pour vous !



Nos conseils pour réussir votre demande de subvention

1. Choississez la bonne !

  1. Avant de démarrez votre demande de subvention, regardez-bien les différentes aides disponibles : certaines financerons les besoins en matériel professionnel, les aménagements (ARICE, ARDDA, FEDER, FEADER, LEADER), d'autres la digitalisation de votre entreprise comme un site internet, des logiciels, des équipements informatiques (le chèque TIC)

  2. Vérifiez si vous faites parties des entreprises éligibles aux aides : artisan, commerçant, profession libérale, location touristiques : toutes n'ont pas accès aux aides

  3. Choissisez celle qui vous permettra d'obtenir le plus d'aide : si vos investissements sont inférieur à 25 000 € HT par exemple il est souvent préférable de faire une demande ARDDA. Si vos investissements dépasssent les 80 000 € HT, il faudra mobiliser les aides européennes.

1. Ne surestimez pas vos investisssements !

  1. Faites les devis de vos investissements avec précision : ne surestimez pas vos besoins en investissements car l'aide ne sera versée que sur justificatifs d'achats (factures acquitées)

  2. En fonction de la subvention que vous solliciterez, la région peut vous aider entre 40 % et 80 % du montant des investissements... au dépôt du dossier, il faudra fournir la preuve que vous avez le complément de financement : cela peut être en autofinancement (il faudra alors fournir un relevé de compte de votre entreprise qui prouve que vous avez le complément en trésorerie) ou alors par l'obtention d'un prêt (il faudra fournir une attestation d'accord de prêt de votre banque ou de l'organisme (Initiative Guadeloupe, ADIE, etc.)

  3. Ne commencez surtout pas vos achats avant le dépôt de votre dossier : au dépôt du dossier, la région délivre un certificat de dépôt. Seules les factures éditées après seront effectivement prises en compte pour le versement de l'aide

2. Les pièces obligatoires sont obligatoires !

  1. Vous avez une liste de pièces obligatoires : n'envoyez pas votre dossier tant que vous n'avez pas toutes les pièces obligatoires. L'instructeur de votre demande ne l'instruira de toute manière que si votre dossier est complet (il est contraint de s'assurer que toutes les demandes sont complètes)

  2. Les pièces facultatives ne sont à fournir que si vous êtes concernés : vous louez un local, il faudra le bail commercial, vous avez une société, il faudra les statuts, etc.

  3. Le prévisionnel : le plan de financement doit-être équilibré, votre compte de résultat prévisionnel cohérent et votre tableau de trésorerie toujours positif !

3. Présentez votre projet clairement

  1. Ne négligez pas la présentation de votre projet : pour vous cela semble évident mais pour que l'instructeur soit motivé à instruire votre dossier, donnez lui tous les aspects de votre projet

  2. Rédigez votre projet en phrases courtes : un sujet, un verbe, un complément ! Souvent, on a tendance à faire de longues phrases qui perdent toute leur substance car trop longues

  3. Faites un plan de votre présentation de projet : qui êtes vous, que fait votre entreprise, c'est quoi votre marché, pourquoi est-ce important de faire ces investissements, quelles sont vos perspectives de développement, etc.

Nous vous proposons différentes formules d'accompagnement pour optimiser votre demande de subvention et ainsi réduire les délais d'instruction

  1. Une simple relecture de votre dossier : ensemble, nous nous assurons que vos n'avez rien oublié

  2. La prise en charge d'une partie du dossier : nous nous chargeons de la rédaction de votre projet, de la conception de votre prévisionnel

  3. le dossier complet : nous nous chargeons de la rédaction de votre projet, de votre prévisionnel et de l'envoi du dossier au service instructeur

Parlez-nous de votre projet au +590 690 24 96 04


14 vues0 commentaire